top of page

L’impact de la fin de la 2G sur la gestion de flotte

Comme nous l’avions évoqué dans notre article sur la modernisation des réseaux, les principaux opérateurs mobiles du monde entier ont décidé de faire évoluer leurs réseaux vers des technologies plus sécurisées, moins énergivores et bénéficiant d’un débit exceptionnel. Découvrons ensemble l’impact de l’arrêt progressif des réseaux 2G et 3G au profit des réseaux 4G et 5G sur les modules de géolocalisation et la gestion des véhicules.


La fin de la 2G et de la 3G dans un avenir proche

Bien qu’elles aient été un pilier fiable pendant de nombreuses années, les premières générations de réseaux mobiles 2G et 3G s’apprêtent à disparaître face à la montée en puissance des réseaux 4G et 5G dans le monde. L’évolution technologique a poussé les Etats-Unis, le Canada, le Japon, l’Australie et de nombreux pays européens à programmer la fermeture de leurs réseaux 2G et 3G. Les principaux opérateurs mobiles ont déjà communiqué leur calendrier d’extinction des réseaux 2G et 3G.


opérateurs mobiles fin 2G

  • En France, Orange a été le premier à annoncer l’arrêt de son réseau 2G d’ici la fin de l’année 2025 et celui de son réseau 3G en 2028. Bouygues Telecom prévoit de désactiver la 2G en 2026 et la 3G en 2029. De son côté, SFR a décidé de fermer ses réseaux 2G et 3G respectivement en fin d’année 2026 et 2028.

  • En Belgique, Base et Proximus ont annoncé l’arrêt de leur service 3G pour la fin de l’année 2024 alors qu’Orange Belgium désactivera la 3G sur l’entièreté du territoire belge d’ici 2025. Il est important de préciser qu’un grand nombre d’appareils fonctionnent encore exclusivement grâce à la 2G dans le domaine professionnel. Le réseau 2G serait donc maintenu encore quelques années, au moins jusqu’en 2027 pour Base et Proximus, et jusqu’en 2028 pour Orange Belgium.


L’arrêt des réseaux 2G et 3G permettra d’optimiser l’efficacité des bandes de fréquences libérées, d’améliorer la qualité de service délivrée et de réduire la consommation énergétique du réseau. En effet, une étude réalisée par l’Arcep évalue l’impact carbone de la migration des technologies 2G et 3G vers les technologies 4G et 5G. Les résultats montrent que l’extinction de la 2G et de la 3G permet un gain récurrent de consommation électrique qui compenserait, dès la première année, le renouvellement anticipé des équipements devenus obsolètes.

Quelles conséquences pour les modules de géolocalisation ?


Les objets connectés fonctionnant uniquement en 2G sont directement impactés par la transition progressive des réseaux mobiles. C’est notamment le cas des modules de géolocalisation. Pour transmettre leurs données et suivre la position des véhicules en temps réel, les modules de géolocalisation sollicitent les antennes 2G ou 4G.

Tous les traceurs GPS ne sont pas compatibles avec les réseaux de nouvelle génération. C’est pourquoi les entreprises disposant d’une flotte connectée en 2G doivent préparer et effectuer une migration de leurs modules de géolocalisation vers les nouvelles technologies IoT : la 4G et son extension LTE-M.


La 4G est une aubaine pour la gestion des véhicules professionnels. Elle offre une plus grande fiabilité, une vitesse de transmission des données 2500 plus élevée que la 2G, une sécurité des données renforcée et une meilleure couverture mobile.


Ses performances permettent aux entreprises de bénéficier de dispositifs plus intelligents, moins énergivores, dotés d’une autonomie record et de fonctionnalités de gestion de flotte avancées :

À noter que la 4G utilise des nouvelles technologies qui garantissent sa compatibilité avec les futures générations de réseau mobile.


Comment réussir sa migration dans un délai si court ?


Des modules de géolocalisation sont toujours en vente sur le marché, c’est pourquoi il est impératif de rester vigilant. D’ici quelques mois en France, les traceurs GPS connectés au réseau 2G cesseront de transférer leurs données vers les logiciels de gestion de flotte associés, et ce, malgré leur capacité d’enregistrement et de stockage. En d’autres termes, l’arrêt de la 2G va rendre tous les modules de géolocalisation 2G inutilisables.


Pour équiper ou renouveler votre parc de véhicules, veillez à choisir un module de géolocalisation compatible avec les réseaux 4G et adapté aux besoins de votre entreprise en prenant en compte la taille, l’autonomie, la fréquence, la couverture réseau, l’étanchéité et les services proposés.


Pour assurer la pérennité de vos services de géolocalisation actuels, la migration des modules de géolocalisation 2G vers de nouvelles technologies est essentielle et doit être prioritaire. Le projet de migration consiste simplement à remplacer les modules de géolocalisation actuellement installés dans les véhicules.


Le remplacement des équipements représente un investissement néanmoins vite amorti grâce à la fiabilité et la durabilité des traceurs GPS de dernières générations qui offrent une solution de gestion de flotte plus précise, plus performante et plus sécurisée.


Et toujours dans un objectif d’économies d’énergie et de réduction des dépenses, la France, la Wallonie et Bruxelles-Capitale proposent des dispositifs par la remise de primes pour l’installation d’un système de télématique embarquée.

Vous êtes client chez bump ?


Fort de ses 25 ans d’expérience, bump accompagne ses clients dans la modernisation de leurs solutions de géolocalisation.


Plusieurs générations de modules de géolocalisation bump tels que l’EVO, le FIX et le PLUG auront 20 ans en 2025. Leur remplacement est inévitable. Nombreux sont nos clients qui ont d’ores et déjà entamé la migration de leurs traceurs GPS vers les modules 4G.

bump EVO 4G

Face à cette avancée technologique qui nécessite le remplacement de la télématique plutôt que sa réutilisation sur des véhicules neufs, nous proposons le programme GOOD DEAL. Il permet aux clients de bénéficier d'une reprise et du recyclage de leur ancien matériel, contribuant ainsi à réduire les coûts associés à l'acquisition du nouveau module de géolocalisation. N’hésitez pas à nous contacter pour discuter de la migration de vos applications vers les nouvelles technologies.

Ainsi, la disparition programmée des réseaux 2G et 3G représente une nouvelle ère d’innovation pour l’optimisation et le développement des modules de géolocalisation. Les enjeux aujourd’hui sont de choisir la technologie la plus adaptée et réussir la migration de ses équipements. L’anticipation est la clé pour faciliter le processus, maximiser la continuité de ses services et limiter les surcoûts.

Sources :

Communiqués des opérateurs :


コメント


bottom of page