2021 : la montée en puissance de la géolocalisation dans les flottes d’entreprise

L’Arval Mobility Observatory a cette année encore, dévoilé les résultats de son baromètre des flottes et de la mobilité 2021. L’enquête prouve que ce n’est pas la crise sanitaire qui a ralenti la digitalisation, au contraire ! Les solutions de géolocalisation s’imposent dans les entreprises européennes.


Géolocalisation: quelles sont les tendances 2021 ?


Cette année, la géolocalisation gagne du terrain ! En Europe, 56% des entreprises utilisent des véhicules connectés pour tout ou une partie de leur parc automobile, contre seulement 33% en 2020. Des véhicules connectés sont des véhicules qui permettent la transmission de données pour suivre les trajets, la consommation de carburant et le comportement de conduite des conducteurs. Les données sont transmises par le biais d’un boîtier installé dans le véhicule.


Longtemps considérée comme retardataire, la France affiche pour la première fois un taux d’équipement important, bien au dessus de la moyenne européenne : 60% pour les véhicules particuliers et 53% pour les véhicules utilitaires légers.

En Belgique, une entreprise sur deux a adopté une solution de géolocalisation avec un écart considérable entre les petites entreprises (26%) et les grandes entreprises (80%).

Les principaux enjeux de la géolocalisation

La géolocalisation constitue une solution séduisante pour faire face aux enjeux financiers et environnementaux.

Si en 2020 les entreprises françaises misaient principalement sur la géolocalisation pour protéger leurs conducteurs et améliorer les comportements de conduite, les raisons d’adoption sont quelque peu différentes en 2021 :

  1. Localiser les véhicules ou améliorer leur sécurité (50%)

  2. Réduire les utilisations non autorisées (48%)

  3. Améliorer la sécurité des conducteurs (44%)

De l’autre côté de la frontière, les gestionnaires de flotte belges utilisaient la géolocalisation pour localiser leurs véhicules, améliorer la sécurité des conducteurs et réduire les coûts de leur flotte. En 2021, la localisation des véhicules et la réduction des coûts restent primordiaux pour 38% des entreprises. Mais la réduction de l’impact environnemental est désormais la priorité de 40% des entreprises.


La sécurité routière au coeur des préoccupations


En France, 52% des entreprises suivent attentivement les dérives de conduite tels que les dérives kilométriques, la surconsommation de carburant, les amendes, la sinistralité, les réparations, le comportement de conduite des chauffeurs et l’usure prématurée ou atypiques des pneumatiques.

L’identification de ces dérives permettent aux gestionnaires de flotte de mettre en place des actions visant à réduire le risque routier tels que :

  • des formations à l’éco conduite et à la sécurité (41%)

  • la mise en place de gamification ou challenges individuels et collectifs (34%)

  • des actions de communication (34%)

  • l’utilisation limitée de la voiture au profit d’autres moyens de transport (33%)

  • des innovations technologiques sur véhicules (28%)

  • des innovations technologiques sur mobiles (26%)


En seulement un an, la géolocalisation s’est largement développée dans tous les pays d’Europe. Les véhicules connectés s’imposent dorénavant comme la solution indispensable pour accélérer sa transition énergétique et optimiser la gestion des flottes partagées, en plein essor dans un contexte sanitaire inédit.


Pour en savoir plus sur les bénéfices de la géolocalisation pour votre entreprise, demandez une démo gratuite !