Bluetooth Low Energy (BLE) : comment ça marche ?

Pour comprendre son fonctionnement, l’usage, les avantages, les inconvénients et l’impact du Bluetooth Low Energy (BLE), revenons aux origines de la technologie Bluetooth 1.0.


Qu’est-ce que le Bluetooth Low Energy ?


Le Bluetooth définit un standard de communication développé en 1994 par le fabricant suédois Ericsson. Doté d’une technologie de connexion sans fil, le Bluetooth est un protocole de proximité utilisé pour connecter rapidement les appareils numériques entre eux. Au début des années 2010, la version 4.0 du Bluetooth donne naissance au Bluetooth Low Energy. C’est une variante du Bluetooth « classique » nécessitant une plus faible consommation d’énergie utilisée à des fins très différentes.



💡 Le saviez-vous ? Le terme de Bluetooth provient du surnom du roi danois Harald Ier : Harald Blåtand, qui signifie Harald à la dent bleue, traduit en anglais par « Harald Bluetooth ». Le logo du Bluetooth est d'ailleurs inspiré des initiales en alphabet runique du roi H (ᚼ) et B (ᛒ).


Quelle est la différence entre Bluetooth et Bluetooth Low Energy ?


Le Bluetooth et le Bluetooth Low Energy se différencient par leur usage et ne présentent aucune compatibilité.

Le Bluetooth La technologie Bluetooth « classique » établit une connexion continue entre deux périphériques de manière sécurisée pour faciliter les échanges d’une grande quantité de données (musiques, vidéos, photos...) C’est un protocole de communication énergivore dont la portée d’émission est assez courte (15 mètres maximum). Le Bluetooth est quotidiennement utilisée par le grand public.

Bluetooth Low Energy Grâce à sa faible consommation d’énergie, la technologie Bluetooth Low Energy quant à elle répond parfaitement aux besoins de l’Internet des objets connectés (IoT). De nombreuses entreprises ont développé des modules BLE communément appelés « beacon » ou « tag » pour lesquels l’autonomie est cruciale afin de recevoir, traiter et transférer une plus faible quantité de données pendant plusieurs années. Sa portée est ainsi plus longue et son coût d’acquisition plus abordable. Le BLE est essentiellement soutenu par la digitalisation des processus industriels des entreprises.

Comment fonctionne les modules Bluetooth Low Energy ?


Le tag BLE est idéal pour accompagner les entreprises dans l’identification automatique, le suivi des équipements et la géolocalisation indoor.

Comparé à tort au module de suivi GPS traditionnel, le tag Bluetooth Low Energy est plus petit, rapide à mettre en place et facile à utiliser puisqu’il se colle tout simplement sur l’objet à localiser. Sa fréquence de communication, sa précision et et sa portée sont limitées afin de préserver sa batterie et garantir un prix compétitif.

Concrètement, la solution de suivi Bluetooth Low Energy est composée d’un ensemble d’objets connectés 100% autonomes. Les tags doivent être détectés par un autre appareil pour que leur localisation soit mise à jour. Cet autre appareil appelé « Gateway » ou « Borne BLE » scanne automatiquement les tags qui se trouvent dans son périmètre, centralise les données brutes et transmet les informations à la plateforme de suivi, une application disponible sur PC ou mobile. L’utilisateur final peut ainsi visualiser l’ensemble des données récoltées via un tableau de bord, une carte détaillée et des rapports personnalisés.



Pour compléter l’offre, il est possible d’équiper les beacons de capteurs intelligents tels qu’un capteur de mouvement, de température ou d’humidité pour répondre aux problématiques des Industries et des Transporteurs.

Pour en savoir plus sur la solution de suivi Bluetooth Low Energy et les atouts qu’elle présente pour la gestion des équipements, n’hésitez pas à contacter nos experts en géolocalisation en remplissant ce formulaire.